100e Open de France : Crocogolf, croque la balle et croque la vie

01/07/2016
Photo : ffgolf

Ce vendredi, un petit groupe d’enfants, bénéficiaires du programme "Crocogolf", mis sur pied depuis 2008 au Golf National grâce à la Fondation Lacoste, a rencontré Thomas Levet, le temps d’un clinic. Le vainqueur de l’Open en 2011 leur a livré tous ses secrets pour progresser au golf en s’amusant. Même les parents ont apprécié.

Dans le cadre des activités de la Fondation René Lacoste en matière de soutien envers les jeunes en difficulté, vingt-quatre adolescents issus des villes de Trappes, Elancourt et Coignières, ont la chance, pendant quatre ans s’ils le souhaitent, de participer à des cours collectifs de golf tous les mercredis, et d’accéder librement aux structures du Golf National, sans restriction.

Initié en 2008, avec le soutien de la ffgolf et du Secours populaire pour une durée de quatre ans, l’activité se poursuit dans le temps (participation de la Croix Rouge et de la Fondation Mequignon, centre de placement d’Elancourt pour enfants séparés de leurs parents), avec des résultats probants, comme le confie leur entraîneur, Philippe Pilato, chargé de clientèle au Golf National, qui couve « ses petits » d’un regard bienveillant comme s’il s’agissait des siens.

Crocogolf, les enfants découvrent le golf, mais aussi des perspectives d’avenir

« Les enfants sont ultra réceptifs, nous dit cet enseignant qui, d’entrée de jeu, a su élargir le champ de vision de ses recrues. Beaucoup des jeunes qui ont débuté le golf cette année ont bien accroché. Mon but est de leur expliquer le golf, mais aussi de leur faire comprendre tout ce que cela peut générer autour d’eux comme opportunités pour leur avenir. Je leur parle de tous les métiers qui gravitent autour du golf : enseignement, entretien des parcours, restauration, accueil, organisation…Tous ne pourront devenir champions, mais certains pourront devenir de très bons joueurs de golf, et aussi trouver des débouchés professionnels. »

Le golf, c’est aussi une école de la vie : « Ils apprennent très vite à être autonomes. Ils vont chercher leur matériel, le mettent en place, le rangent comme il faut. Ils prennent leurs responsabilités et ça se passe très bien », assure Philippe Pilato. Qui poursuit : « Ils aiment le golf parce qu’on leur montre que c’est une activité ludique, qu’on peut créer des choses par soi-même comme les trajectoires, les effets, développer des aptitudes qui leur serviront dans d’autres sports, s’ils en préfèrent un autre. Il n’y a pas d’obligation, ils sont là parce que ça leur plaît. Cela plaît aussi à pas mal de parents, associés au projet de l’enfant, même si parfois, c’est un peu compliqué. »

La grand-mère de Thomas Levet a vraiment un drôle de swing

Juin2014 764web

Philippe Pilato aimerait que les gamins jouent davantage en dehors des cours, pendant les vacances ou le week-end, mais ce n’est pas toujours possible. Tant pis, l’enseignant sait se contenter du minimum, c’est-à-dire l’essentiel : « Même s’ils n’accrochent pas vraiment, au moins, ces enfants auront passé 1h30 ici, au Golf National, un peu loin de leurs soucis quotidiens. Cette année, j’ai eu un gamin de 6 ans qui n’a pas dit un mot pendant presque toute l’année scolaire. Et puis lors des deux derniers cours, non seulement, il a parlé, mais il a manifesté l’envie d’être chef d’équipe. Rien qu’avec ça, je considère que la saison a été réussie ! »

Ce gamin était sûrement là ce vendredi, assis par terre au milieu des autres, sur le practice de l’Albatros à regarder Thomas Levet faire des prouesses avec ses clubs, jongler avec ses balles, imiter tour à tour le swing à la retourne de sa grand-mère myope et celui du gars si petit qu’il a dû se mettre à genoux pour expédier un drive à deux cent mètres ! Le champion funambule parle d’équilibre, d’alignement, de contrôle, de puissance, mais avec des mots qui parlent aux enfants. Il leur explique même ce que « comprend » la balle quand il place son club de telle ou telle manière…Puis s’adressant au petit groupe, il interroge régulièrement : «Quelqu’un a-t-il envie d’essayer ? » Oui ! L’envie est là. Elle est toujours là, et elle ne les quittera pas comme ça.

Dominique Bonnot
Vidéos
Les Potions du Druide : épisode 8

Les Potions du Druide : épisode 8

Améliorez votre jeu grâce aux conseils de l'entraîneur fédéral Benoît Ducoulombier ! Coach de Romain Langasque, Julien Quesne ou encore Gwladys Nocera, le « Druide » vous donne ses potions magiques pour votre golf ! Dans ce huitième épisode, tapez des balles au practice comme les pros !

toutes les vidéos
Portugal Masters (T1) : La réaction de Grégory Havret

Portugal Masters (T1) : La réaction de Grégory Havret

Grégory Havret réagit après son 65 (-6) lors du premier tour du Portugal Masters 2017.

Les Potions du Druide : épisode 8

Les Potions du Druide : épisode 8

Améliorez votre jeu grâce aux conseils de l'entraîneur fédéral Benoît Ducoulombier ! Coach de Romain Langasque, Julien Quesne ou encore Gwladys Nocera, le « Druide » vous donne ses potions magiques pour votre golf ! Dans ce huitième épisode, tapez des balles au practice comme les pros !

KLM Open (T4) : La réaction de Joël Stalter

KLM Open (T4) : La réaction de Joël Stalter

Joël Stalter réagit après son 70 (-1) lors du quatrième tour du KLM Open 2017.

KLM Open (T4) : La réaction de Romain Wattel

KLM Open (T4) : La réaction de Romain Wattel

Romain Wattel réagit après son 69 (-2) lors du quatrième tour du KLM Open 2017, et sa victoire.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf