Ein Bay Open (Alps Tour) : Julien Brun, à la croisée des chemins

13/02/2017
Photo : Mackenzie Tour - PGA Tour Canada

Ancien joueur sur le Mackenzie Tour Canada, diplômé de la prestigieuse Texas Christian University, l’Antibois licencié à Cannes-Mougins s’élance cette semaine sur l’Alps Tour. Loin des États-Unis où il a été formé…  

Il y a moins de deux semaines, Julien Brun a pris part au pro-am de Mandelieu

« Tout peut aller très vite dans le golf. Dans un sens comme dans l’autre. Pour moi, c’est allé vite. Mais pas dans le sens que j’espérais… » Grand espoir du golf tricolore, passé durant quatre ans par la prestigieuse Texas Christian University (TCU), victorieux le 23 septembre 2012 d’une épreuve du Challenge Tour (Allianz Golf Open Toulouse Metropole) alors qu’il est encore amateur, pensionnaire lors des deux dernières saisons sur le PGA Tour Canada (Mackenzie Tour), Julien Brun s’élance pourtant ce mardi sur… l’Alps Tour, la troisième division européenne. Un parcours pas franchement rectiligne pour l’Antibois, passé pro en 2015 et qui soufflera ses 25 bougies le 1er avril prochain.

Rester humble !

« Formaté » pour évoluer un jour au plus haut niveau, plus précisément sur le PGA Tour, il doit néanmoins se résoudre aujourd’hui à démarrer sa saison professionnelle sur un Circuit qu’il n’envisageait pas vraiment de côtoyer il y a encore quelques mois. Le golf est ainsi fait. Il peut être, parfois, impitoyable ! « Il faut être humble dans ce sport, reconnaît d’ailleurs l’Azuréen, grand fan de l’équipe de football de Ligue 1 de l’OGC Nice. En 2015, j’ai été à deux coups de gagner sur le Mackenzie Tour. Qui sait ce qui se serait passé ensuite ? Pour atteindre mon objectif final représenté par le PGA Tour, il faut en moyenne six à sept ans. Là, c’est un peu plus long que prévu, ce sera certainement plus compliqué d’y parvenir en retournant jouer en Europe, mais j’estime que ce passage est nécessaire pour moi… »

Une spirale négative

2016 ne restera pas un grand cru pour Julien Brun, qui n’a par exemple pas réussi à conserver ses droits de jeu complet sur le PGA Tour Canada, l’antichambre du Web.com Tour, la deuxième division U.S. Il a également échoué début novembre au 2e tour des cartes européennes, sur le redoutable parcours d'El Saler à Valence (Espagne). Compétiteur dans l’âme, il a cependant validé aux premières heures du mois de décembre sa carte sur l’Alps Tour via le tour final des qualifications organisé en Andalousie. « J’aurais pu rester en Amérique du Nord, analyse-t-il calmement, mais j’étais en train de stagner. Quelque part, j’avais besoin de revenir en Europe, me remettre les idées en place. Cela ne fonctionnait plus vraiment dans plusieurs secteurs de mon jeu, j’étais dans une spirale négative. Et quand tout se dégrade, on perd ses repères. »

Les exemples Pavon et Perrier

Sur l’Alps Tour 2017, l’ancien vainqueur de la Palmer Cup en 2012 ne sera pas seul au monde. Bien au contraire. La délégation française y est en effet très importante. Au Ein Bay Open qui débute ce mardi en Égypte, on dénombre ainsi 45 français sur les 116 golfeurs engagés. Il y a ses partenaires du club de Cannes-Mougins, Jean-Baptiste Gonnet et Sam Testelin, mais aussi Baptiste Courtachon, son pote de chambrée au pôle France, ou encore le Suédois Daniel Jennevret, ancien coéquipier à TCU. « J’ai hâte que ça démarre, lâche-t-il. J’ai effectué un bon travail à l’intersaison, que ce soit physiquement, techniquement et mentalement. On va voir comment je vais négocier les premiers rendez-vous… De toute façon, tous les circuits deviennent de plus en plus compétitifs… J’ai prévu de jouer les quatre tournois au programme en Égypte entre maintenant et la fin du mois de mars. Après ? Il y a un gros break dans le calendrier et cela me permettra aussi de repartir aux États-Unis, à Fort Worth, mon point de chute sur le continent américain. On verra bien où cela va nous mener ! »

Matthieu Pavon et Damien Perrier, membres de l’European Tour cette saison, étaient il y a encore deux ans en troisième division européenne. Et il est évident que Julien Brun rêve lui aussi de suivre la même trajectoire. Avant d’envisager l’étape suprême. Mais ça, c’est une autre histoire !

Lionel Vella
Vidéos
La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

L'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Gregory Bourdy et Romain Wattel, vous révèle de sa base d'Arcangues ses secrets de petit jeu pour vous faciliter la vie autour et sur le green.

toutes les vidéos
La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

L'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Gregory Bourdy et Romain Wattel, vous révèle de sa base d'Arcangues ses secrets de petit jeu pour vous faciliter la vie autour et sur le green.

Ein Bay Open (T1) - Alps Tour : la réaction de Julien Brun

Ein Bay Open (T1) - Alps Tour : la réaction de Julien Brun

Auteur d'une carte de 64 (-8) en Égypte pour débuter sa saison sur l'Alps Tour, Julien Brun revient sur ses toutes premières bonnes sensations de l'année.

Maybank Championship (T4) : La réaction de Michaël Lorenzo-Vera

Maybank Championship (T4) : La réaction de Michaël Lorenzo-Vera

Michaël Lorenzo-Vera réagit après son 69 (-3) lors du 4e tour du Maybank Championship 2017.

Maybank Championship (T4) : La réaction d'Alexander Levy

Maybank Championship (T4) : La réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy réagit après son 68 (-4) lors du 4e tour du Maybank Championship 2017.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf