Nedbank Golf Challenge (ET) : Du grand Dubuisson

10/11/2017
Photo : Warren Little / Getty - AFP

Imperial dans le vent sud-africain, Victor Dubuisson a pris la tête du Nedbank Golf Challenge. A l'issue du deuxième tour, le Français compte deux coups d'avance sur ses plus proches poursuivants.

>>> Les scores

Il y a quatre ans jour pour jour, Victor Dubuisson entrait dans la légende du golf français en remportant pour la première fois le Turkish Airlines Open, alors épreuve des Final Series du Tour européen. Assurément l'un des plus beaux succès tricolores et une manière éclatante d'intégrer le gratin mondial. Quatre ans plus tard, au terme d'une saison 2017 plus que moyenne qui l'a vu retomber au 152e rang planétaire, le Cannois est en passe de rééditer un exploit du même acabit. A Sun City (Afrique du Sud), théâtre de la septième épreuve des Rolex Series, et sur un parcours qu'il affectionne particulièrement (deux Top 5 en 2015 et 2016), Dubush' affiche depuis deux jours le niveau de jeu qui lui avait permis de découvrir la Ryder Cup en 2014. Deuxième à l'issue du premier tour jeudi, le Français s'est emparé des commandes du Nedbank Golf Challenge à mi-tournoi, au terme d'une deuxième journée à rebondissement.

Associé en dernière partie à Scott Jamieson et Bernd Wiesberger, Dubuisson a d'abord vu ses principaux rivaux céder face aux fortes rafales de vent sud-africain. Avant d'en profiter pour prendre le large en haut du leaderboard. Un gros putts à cinq mètres au 4 lui permettait ainsi de planter son premier birdie du jour pour prendre les commandes. Avant de porter son avance à deux coups sur une ficelle monstrueuse au 6 pour birdie. Le troisième suivait au 10 avant un premier raté au 11 (bogey). Son coup de fer téléguidé au 15 lui permettait ensuite de repasser à -3 pour la journée. Avant que la sirène annonçant une menace d'orage ne vienne interrompre le jeu pendant près de deux heures et demi. De retour sur le parcours pour jouer les 3 derniers trous du Gary Player CC, Dubuisson continuait sur le même rythme avant un cruel coup du sort. Sur un chip pour birdie au 18, sa balle frappait le mât et traversait le green. Le possible birdie se transformait en bogey. Mais pas de quoi perdre le sourire, avec une carte finale de 70 (-2), il réalise le quatrième meilleur score du jour (derrière un trio de 69) et peut avoir le sourire. «J’ai joué de manière très solide dans ce vent, commentait-il ensuite au micro du Tour européen. Chaque jour, j’essaie de jouer du mieux possible, en particulier sur ce parcours où il faut avoir un jeu très solide pour scorer. Mon but cette semaine est de me qualifier pour la finale à Dubaï. Je l’ai jouée cinq ans d’affilée et c'est à ça que je pense pour l'instant.» A -6 total, Dubuisson compte à mi-tournoi deux coups d'avance sur un duo composé de l'Anglais Lee Westwood et du Sud-Africain Darren Fichardt (-4).

Hébert et Bourdy brillent aussi

Dans des conditions de jeu difficiles, seuls douze joueurs sont parvenus à rendre une carte sous le Par ce vendredi. Et parmi eux, trois Français! Outre Dubuisson, Benjamin Hébert et Grégory Bourdy ont eux aussi profité de ce 2e tour pour grimper au leaderboard. Auteur d'un eagle et de deux birdies, pou un bogey, le premier signe un excellent 69 (-3). Un score qui permet au 66e de la Race to Dubaï de grimper au 10e rang du tournoi (-1) et d'espérer lui aussi intégrer le champ de la Finale. Avec une carte de 70 (-2), Bourdy se replace lui au 24e rang, juste derrière Michaël Lorenzo-Vera (17e, Par) auteur lui d'un 2e tour en 74 (+2). Matthieu Pavon suit à la 30e place (+2) après sa journée en 74 (+2), devant Alexander Levy (48e,+5) et Romain Wattel (65e,+8).

Sébastien Cachard-Berger
Vidéos
Journées Olympiques : le golf fait des curieux

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

La Fédération française de golf était présente sur l’esplanade des Invalides les 23 et 24 juin pour soutenir la candidature de Paris 2024 avec un mini-parcours de six trous. Deux jours bien animés.

toutes les vidéos
Jeux Olympiques : Karine Icher et Gwladys Nocera en préparation à l'INSEP

Jeux Olympiques : Karine Icher et Gwladys Nocera en préparation à l'INSEP

Les deux golfeuses olympiques à Rio, Karine Icher et Gwladys Nocera, étaient à l'INSEP mardi 2 août pour une préparation physique idéale avant les Jeux qui débutent pour elles dans quinze jours.

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

La Fédération française de golf était présente sur l’esplanade des Invalides les 23 et 24 juin pour soutenir la candidature de Paris 2024 avec un mini-parcours de six trous. Deux jours bien animés.

Le Swing par Patrice Amadieu : la mi-backswing

Le Swing par Patrice Amadieu : la mi-backswing

Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf, vous explique l'importance de la mi-backswing.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf