Les Visages du Golf : Maeva Golf porte bien son nom

13/08/2017
Photo : DR

Aujourd’hui, rencontre avec Maeva Golf, Quartier Maître dans la Marine Nationale et fervente joueuse de golf. Pilier du Golf de Marcilly, cette jeune femme de 24 ans, s’est également illustrée en équipe de France militaire.

Les Visages du Golf : Maeva Golf porte bien son nom

Si ce n’est pas un signe du destin, ça ! Pour un peu, on pourrait en faire un conte pour enfant : Il était une fois, une petite fille, née le 3 août 1993, prénommée Maeva. Sa famille, ses amis, pour la plupart, étaient militaires, mais ses parents, Monsieur et Madame Golf, s'étaient distingués en devenant gérants de golf dans la belle région de l’Orléannais. Les coups de feu, pour eux, c’était à l’heure où rentre le golfeur fatigué, Papa en cuisine, maman au Bar, toujours accueillants. Et c’est ainsi que dans la belle lumière de Sully-sur-Loire, la petite Maeva Golf, obtint un petit club pour premier hochet et put faire ses premiers pas sur un green doux comme un tapis de naissance…A l’âge de 7 ans, avec déjà trois années de pratique golfique derrière elle, la fillette entrait au club de Marcilly dont elle défend toujours les couleurs.

On pourrait continuer ainsi tout au long des étapes que cette jeune femme a franchies au fil d’un parcours mené tambour battant. Mais ce serait dommage de ne pas donner la parole à l’héroïne de l’histoire : « D’où vient mon nom, Golf ? » dit-elle en riant car elle tant de fois eu à fournir la réponse et parce que l’ironie de l’origine du mot « Golf » tombe à pic dans son cas: « Cela signifie « Golf Only, Ladies Forbidden », non ? En fait, je crois que c’est un nom d’origine écossaise, tout simplement. » En effet, c'est écrit dans presque toutes les encyclopédies : « Golve », le mot Golf en Ecossais serait inspiré d’un dialecte médiéval hollandais, « Kolf », signifiant un club.

Sortie de bunker

Pour Maeva, le golf c’est sa vie. Et le cadre de sa vie, la rigueur militaire. Ses deux passions conjuguées en un seul let-motiv : « Progresser, toujours s’améliorer… » Viser toujours plus haut, ne jamais baisser les bras. Objectif(s) …Zéro ( elle oscille actuellement entre 5 et 4,5 d’index), et tous les titres possibles dans les championnats de France et épreuves internationales militaires, avec ses « petits camarades » ( une dizaine de membres, dont 3 filles) qui, comme elle, jonglent avec les obligations de leur métier et les exigences d’un sport aussi prenant que le golf.

Encore que, loin d’être antinomiques, les deux activités, au contraire, se marient bien. « Les deux demandent beaucoup de rigueur, témoigne la joueuse qui a puise sa force le jour des compétitions dans le soin qu’elle aura mis à la préparer, la meilleure façon pour elle d’évacuer le stress : « Je jour J, à moi de tout donner et d’imposer mon jeu ! La rigueur dont je dois faire preuve dans mon travail, m’ aide pour la compétition. Moi qui étais une enfant très timide, j’ai réussi à vaincre cette timidité, à force de franchir des caps de plus en plus importants.»

Cela a commencé avec les championnats de France poussins, benjamins, minimes, cadets qu’elle a disputés au Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, là où se disputera la Ryder Cup 2018 : « Mes parents m’ont toujours encouragée à jouer, mais ne m’ont jamais poussée contre ma volonté. J’ai toujours adoré le golf et quand vous êtes enfant, que vous débarquez au Golf National, là, vous vous dites : « Waahh, il se passe vraiment quelque chose ! » et ça vous donne envie de continuer à vous améliorer. Lors de ces compétitions, j’ai terminé à chaque fois dans le Top 10.» Une bonne moyenne.

Longtemps, Maeva s’est demandé dans quelle voie elle s'engagerait une fois son bac en poche, mais tout bien pesé, à 18 ans, elle a décidé de s’engager dans l’armée : «La Marine Nationale ! Mon coup de cœur ! » 

"La Marine? Mon coup de coeur!"

Après différentes affectations dont la base de Toulon (2015), le Quartier Maître de Première Classe assume aujourd’hui la majorité de ses tâches dans les services administratifs de l’Ecole Miliaire aux Invalides, quand elle n’est pas en formation sur le terrain ou sollicitée dans le cadre de Vigie Pirates..."

Toujours très bien notée par ses supérieurs, qui apprécient son énergie toute maîtrisée, sa discrétion et le sérieux avec lequel elle se lance en toute chose, Maeva Golf ne peut cacher sa fierté de représenter la France dans les compétitions internationales et visité ainsi un grand nombre de pays.

Son objectif: Les Mondiaux militaires au Sri Lanka

A peine la première équipe militaire française était-elle formée, en 2014, que Maeva Golf la rejoignait. Avec un succès immédiat, à Seoul, en Corée du Sud, en 2015 : Médaille d'Or à ces Jeux Mondiaux Militaires d'Été, associée à sa rivale et néanmoins amie, Anyssia Herbaut (tout récemment auréolée du titre de championne d’Europe). 2015, c’est aussi l’année de son premier titre de championne de France militaire de golf, acquis à Metz.

En 2016, c'est aux Championnats du Monde Militaire de Golf, aux Pays-Bas, que Maeva et Fabrice Rond, son partenaire de club, avaient rendez-vous avec toute l'équipe de France. Treize nations présentes, beaucoup de vent, Maeva est repartie avec une médaille d'Argent au classement par équipes et 5ème, en individuel. Pas mal, mais pas assez pour cette joueuse qui se sent encore assez loin de ses propres limites. « Pour l'instant, je n'ai jamais cessé de progresser, indique-t-elle, sans forfanterie, mais seulement parce que semaine après semaine, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour se rapprocher de son potentiel. « Là où j’ai vraiment de la chance, dit-elle, c’est que mes supérieurs me laissent souvent partir le vendredi après-midi pour que j’aie au moins deux jours et demi à consacrer à mes entraînements et/ou aux compétitions. J’essaie d’aller chercher un maximum de Grand Prix, afin de marquer des points » dit-elle, et tenter ainsi d’assurer sa participation aux prochains Mondiaux militaires qui auront lieu au Sri Lanka, du 8 au 17 novembre prochain.

A plus long terme, et dans l’armée française, c’est le grade d’adjudant-chef (Maître principal) dont rêve Maeva Golf. Elle s’y prendra comme pour le golf, étape par étape, avec humilité mais une ambition en rapport avec ses capacités.

Dominique Bonnot
Vidéos
Journées Olympiques : le golf fait des curieux

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

La Fédération française de golf était présente sur l’esplanade des Invalides les 23 et 24 juin pour soutenir la candidature de Paris 2024 avec un mini-parcours de six trous. Deux jours bien animés.

toutes les vidéos
Jeux Olympiques : Karine Icher et Gwladys Nocera en préparation à l'INSEP

Jeux Olympiques : Karine Icher et Gwladys Nocera en préparation à l'INSEP

Les deux golfeuses olympiques à Rio, Karine Icher et Gwladys Nocera, étaient à l'INSEP mardi 2 août pour une préparation physique idéale avant les Jeux qui débutent pour elles dans quinze jours.

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

La Fédération française de golf était présente sur l’esplanade des Invalides les 23 et 24 juin pour soutenir la candidature de Paris 2024 avec un mini-parcours de six trous. Deux jours bien animés.

Le Swing par Patrice Amadieu : la mi-backswing

Le Swing par Patrice Amadieu : la mi-backswing

Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf, vous explique l'importance de la mi-backswing.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf