Nicolas Capdeville: Sea, surf and golf

27/09/2017
Photo : Marc Bourrel

Trois fois champion du monde de bodyboard, ce Landais de 46 ans,qui dirige une école de surf au bord de l'Océan, à Mimizan Plage, est aussi un excellent golfeur.

Nicolas Capdeville: Sea, surf and golf

Originaire de la charmante station de la côte landaise, Mimizan, Nicolas Capdeville a découvert le bodyboard lors d'une longue période de rééducation, après un accident de moto, en 1986. Il venait d’avoir quinze ans.

« Mon sport à l’époque, raconte le champion français le plus titré du monde de la glisse, c’était le rugby. Je courrais vite, j’aimais ça. Je jouais ailier gauche dans l’équipe de Mimizan, et puis un soir, en sortant de l’entraînement… » Fatalité ou nouvelle mise à l’épreuve ?

Car la vie de Nicolas Capdeville n’a jamais été facile. Pleine de succès, pleine de bonheur, des expériences à haute tension, certes, mais d’abord une lutte sans merci pour exister. « C’est vrai, avant cet accident, déjà, ça n’avait pas été simple », évoque ce grand battant, attablé à la terrasse d’un des restaurants de Mimizan Plage, désert l’été, envahi de touristes l’été. Ici, c’est à la fois sa cantine, son bureau, en quelque sorte l’annexe de son Ecole de Surf, située sur la Dune de la Plage Sud. « Je viens de la DAAS, raconte, l’avant –dernier de la fratrie. J’ai trois sœurs, un frère. Nous avons tous été placés dans des familles différentes, mais maman s’est battue pour nous récupérer afin qu’on puisse vivre enfin tous sous le même toit. Mais à la DAAS – et j’en parle aisément – on se bat pour un morceau de pain, on se bat tous les jours pour garder sa place. C’est là, je pense, que j’ai acquis un mental de sportif de haut niveau. »

Pas besoin de préparation mentale, donc, ni de cours de regain de motivation : « J’ai toujours su me transcender. »

Aussi, dès qu’il a découvert le « boby », l’ivresse des prises de risque, la glisse comme une évidence, les voyages au bout du monde, loin de l’image-cliché du surfeur « beau gosse » observant les étoiles à travers un nuage de fumée, Nicolas Capdeville, s’est littéralement mis à danser avec les vagues. Discipline de fer, hygiène de vie irréprochable, entraînement jusqu’à l’épuisement total, le souci du détail, l’ambition, l’humilité, l’adrénaline…Le tout bien dosé, c’est la plus efficace des alchimies.

Il commence sur un compact 3 trous et deux ans plus tard, atteint un index de 1,2

A 21 ans, le jeune Landais remportait la première de ses trois couronnes mondiales, en décrochant le titre décerné par l’ISA (International Surfing Association). Un exploit qu’il réiterera dix ans  plus tard, en 2002. 2002-2003, année d’un autre titre de référence : Champion du monde GOB (Global Organisation of Bodyboarders). En atteignant à plusieurs reprises le sommet de son art, Nicolas Capdeville a su faire durer le plaisir, ajoutant à ses meilleurs faits d’armes, deux titres de champion d’Europe et six, nationaux.

C’est en 1998 que cette figure de la région landaise a découvert, le golf, sur les trois trous tout juste sortis de terre du Golf de Mimizan qui en compte 9 à présent. Dans cette discipline, pas de glisse comme au bodyboard, pas de contact physique ou de course éperdue comme au rugby, pas vraiment de petit pont ni de tacle, comme au foot, pas d’adversaire en face de soi comme au tennis…Mais alors quoi ? « Un sport passionnant qui m’a séduit tout de suite", répond Nicolas, avec un bémol toutefois : « J’ai découvert une vraie difficulté chez moi à gérer les temps morts entre deux coups, pendant lesquels on se met à réfléchir, à se poser plein de questions. On peut avoir la gestuelle, mais le doute peut s’installer à tout moment et tout peut s’écrouler. C’est pourquoi j’ai une admiration sans bornes pour les golfeurs pro qui arrivent à tenir un bon niveau sur la durée de leur carrière. »

08022011-sport-1

Initié par un ami pro de Dax, Eric Maille, Nicolas a fait des progrès fulgurants en un temps record. Première compétition Stabbleford, il est 53 et connaissant son réel niveau, il appelle les responsables de la compétition d’Eugénie-les-bains, pour les prévenir qu’il est un vrai « faux » débutant. Mais la règle étant muette dans ce genre de cas, le résultat s’est imposé de lui-même : il a terminé largement en tête de l’épreuve, au grand dam des autres participants.

En quelques mois, Nicolas a tant progressé qu’il a atteint  1,2, d’index. Après deux années de formation, il a obtenu son diplôme d’enseignant de golf, pas pour en faire son nouveau métier, mais juste ajouter une corde à son arc. Mais si l’enseignement chez lui est une vocation, il a découvert qu’en golf, il aurait plus de mal à trouver le ton juste que dans son école de surf: « Certaines personnes, au golf, ont tendance à prendre leur professeur pour un magicien, attendant que celui-ci leur donne des « trucs » et des astuces, mais oubliant souvent que la première des choses à faire pour progresser, c’est de travailler et encore travailler. Surtout son petit jeu. Sans cela, il n’y a pas de miracle, malheureusement ! »

 

« Le golf est le seul sport que j’ai pratiqué où je peux carrément péter les plombs »

Dur avec les autres - à commencer par ses deux garçons, Noah et Ethan déjà très en vue dans le monde de la glisse et qu’il coache en partie ; et Luna, la petite dernière qui fait des compétitions de gymnastique – autant qu’avec  lui- même, ce charmant père de famille reconnaît que sur un parcours, il ne se pardonne pas assez : « Il y a des périodes où je joue bien, c’est parfait, j’adore jouer, et d’autres, où tout va moins bien, et ça, je ne l’accepte pas ! Le golf est le seul sport que j’ai pratiqué où je peux vraiment m’énerver, voire, carrément péter les plombs ! Où tout ce que je sais de la maîtrise ne me sert plus à rien. Je fais l’erreur d’être trop exigeant avec moi-même. Alors quand la frustration est vraiment trop contreproductive, j’arrête carrément un certain temps, et puis, forcément, un beau jour, je m’y remets. Je joue avec mes enfants, des copains, dont Laurent Cabanne, le pro du Centre de Molliets et de Mimizan. »

Nicolas Capdeville, qui a visité les « spots » les plus fabuleux de la planète pour le surf a-t-il eu l’occasion de découvrir les plus beaux golfs du monde ? Quel est son préféré ? Au moins son Top 3 : Hawaï ? La Californie ? La côte pacifique du Mexique ? «  Vous savez, dit-il, philosophe, pour moi, il n’y a pas de « plus beaux golfs du monde ». Ce qui compte, c’est ce que vous ressentez sur un parcours à l’instant où vous y êtes. Vous pouvez être sur un super golf, si vous jouez avec des gens pas sympa, que vous ne faites pas un coup correct, vous allez vite l’oublier ! A l’inverse, une partie entre copains, des coups impeccables, être en communion avec la nature…ça peut être n’importe où, c’est le genre de souvenir que vous gardez pour toujours. »

A condition - et à titre tout à fait exceptionnel – de renoncer à la perfection !

Dominique Bonnot
Vidéos
Journées Olympiques : le golf fait des curieux

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

La Fédération française de golf était présente sur l’esplanade des Invalides les 23 et 24 juin pour soutenir la candidature de Paris 2024 avec un mini-parcours de six trous. Deux jours bien animés.

toutes les vidéos
Jeux Olympiques : Karine Icher et Gwladys Nocera en préparation à l'INSEP

Jeux Olympiques : Karine Icher et Gwladys Nocera en préparation à l'INSEP

Les deux golfeuses olympiques à Rio, Karine Icher et Gwladys Nocera, étaient à l'INSEP mardi 2 août pour une préparation physique idéale avant les Jeux qui débutent pour elles dans quinze jours.

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

Journées Olympiques : le golf fait des curieux

La Fédération française de golf était présente sur l’esplanade des Invalides les 23 et 24 juin pour soutenir la candidature de Paris 2024 avec un mini-parcours de six trous. Deux jours bien animés.

Le Swing par Patrice Amadieu : la mi-backswing

Le Swing par Patrice Amadieu : la mi-backswing

Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf, vous explique l'importance de la mi-backswing.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf