Culture Ryder Cup : L’édition 1927 déjà dans un magazine

06/02/2017
Photo : rydercup.com

La première édition de la Ryder Cup date de 1927. Le magazine français Tennis & Golf est déjà sur le coup. 

Culture Ryder Cup : L’édition 1927 déjà dans un magazine

On pouvait imaginer qu’à la fin des années 20, la première édition de la Ryder Cup 1927 passerait totalement inaperçue en France. En effet, on ne comptait qu’une soixante de golfs (dix fois moins qu’aujourd’hui) et quelques milliers de pratiquants. Pourtant, Tennis & Golf, un magazine créé en 1914, ne manqua rien de l’actualité de l’époque. Il est même étonnant, compte tenu des moyens de l’époque pour collecter l’information, que ce magazine ait pu autant informer ses lecteurs sur cette première édition disputée qui, plus est, aux Etats-Unis. Jugez plutôt.

Une souscription est ouverte

- Dans le numéro du 1er février 1927, au-dessus d’une publicité de Berteil, la première marque de chapellerie française, un article d’un tiers de page indique que le Royal & Ancient a repoussé la date du championnat open d’Angleterre (nom de l’Open britannique) au 11 juillet tandis que l’USGA a avancé celle du championnat open des Etats-Unis (nom de l’US Open) au 11 juin. Un changement plein de conséquences : « Une des premières consistant en l’envoi aux Etats-Unis d’un team de professionnels anglais à désigner, devant vraisemblablement comprendre huit membres, un remplaçant et un capitaine d’équipe. Pour subvenir aux frais de cette expédition, une somme de 3000 £ semble nécessaire. Une liste de souscription a été ouverte en Grande-Bretagne à cette intention ». On y apprend ensuite que les premiers souscripteurs furent le Royal & Ancient, le Golf Club de St Andrews, le magazine Golf Illustrated, la grande championne Miss Cecil Leitch et le champion J. H. Taylor. Tennis & Golf poursuit par le programme des joueurs anglais : « Les premières épreuves auxquelles participeront les joueurs anglais en Amérique seront le championnat international des Etats-Unis, puis la Coupe Ryder, rencontre professionnelle par équipes comportant des simples et des doubles ».

- Dans le numéro du 1er mars 1927, un entrefilet nous apprend que la Coupe Ryder se déroulera finalement juste avant le championnat Open des Etats-Unis, les 9 et 10 juin, sur les links du Salisbury Club, à Long Island (état de New York).

La sélection du Triumvirat

-Dans le numéro du 16 mars 1927, Tennis & Golf indique que le Comité de direction de l’association des professionnels d’Angleterre a nommé un sous-comité chargé de désigner les huit joueurs, un remplaçant et probablement un capitaine pour la Coupe Ryder. Ce sous-comité de trois membres est composé du fameux triumvirat : Harry Vardon, J. H. Taylor et James Braid (16 victoires au British à eux trois !). Les joueurs retenus sont : Aubrey Boomer, Archie Compton, Georges Duncan, Georges Gadd, Arthur Havers, Abe Mitchell (capitaine), Edouard Ray, Fred Robson, Charles Albert Whitcombe. Le doyen, Edouard Ray, est âgé de 50 ans.

-Dans le numéro du 16 avril 1927, publication de l’équipe américaine : Walter Hagen (capitaine), Leo Diegel, Johnny Farrell, Johny Golden, Bill Melhorn, Gene Sarazen, Joe Turnesa et Al Watrons, plus deux réserves : Mike Brady et Al Espinosa. Tous les joueurs de l’équipe américaine doivent être nés aux Etats-Unis.

-Dans le numéro du 1er mai 1927, la Ryder Cup est avancée aux 3 et 4 juin et se déplace au Worcester Golf Club dans le Massachusetts. Le correspondant de Golf Illustrated indique que ce parcours accidenté mesure plus de 6000 yards et qu’il est différent des parcours anglais. Conclusion de l’article : « Le résultat de la rencontre semble très ouvert ».

-Dans le numéro du 1er juin 1927, un entrefilet évoque un changement de capitanat chez les Anglais : « Abe Mitchell, souffrant d’une crise d’appendicite, n’a pu obtenir de la faculté l’autorisation d’effectuer le déplacement ». C’est Ted Ray qui le remplace tandis que Herbert Charles Jolly prend la place de Whitcombe, forfait. On apprend aussi que la souscription de Golf Illustrated ne rencontre pas le succès escompté : sur les 1750 clubs anglais, 216 clubs seulement ont répondu favorablement.

Le putting fatal aux Anglais

Dans le numéro du 16 juin 1927, alors qu’il n’existe ni internet, ni télévision, Tennis & Golf publie, dix jours seulement après le match, une colonne consacrée à la première édition dans sa rubrique « ça et là ». L’article qui narre l’écrasante victoire américaine par 9,5 à 2,5 (le magazine donne un résultat différent : 9 à 1 et un match nul) est assez succinct. Tennis & Golf esquisse une explication à cette déroute : « Si la plupart des membres montrèrent en dehors des greens une maîtrise largement égale à celle de leurs adversaires, ils (les Anglais ndlr) parurent tous plus ou moins désorientés sur les greens et c’est la supériorité de leur putting qui valut aux joueurs américains un si grand nombre de succès ».

Dans le numéro du 16 juillet, le joueur anglais Ted Ray avance une autre explication : « Les greens américains sont mieux gardés que les greens anglais ». D’autres dénoncent l’entretien des bunkers : « Aux Etats-Unis, le sable est séparé en sillons de 7 à 8 cm les uns des autres, la balle est donc invariablement enfoncée dans le sable ».

Fin de l’histoire de cette première édition qui n’avait pas alors la notoriété et l’engouement planétaire qu’elle suscite aujourd’hui. C’est en tout cas une belle leçon adressée à la presse d’aujourd’hui. 

Jean-François Bessey
Vidéos
La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

L'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Gregory Bourdy et Romain Wattel, vous révèle de sa base d'Arcangues ses secrets de petit jeu pour vous faciliter la vie autour et sur le green.

toutes les vidéos
La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 1

L'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Gregory Bourdy et Romain Wattel, vous révèle de sa base d'Arcangues ses secrets de petit jeu pour vous faciliter la vie autour et sur le green.

Ein Bay Open (T1) - Alps Tour : la réaction de Julien Brun

Ein Bay Open (T1) - Alps Tour : la réaction de Julien Brun

Auteur d'une carte de 64 (-8) en Égypte pour débuter sa saison sur l'Alps Tour, Julien Brun revient sur ses toutes premières bonnes sensations de l'année.

Maybank Championship (T4) : La réaction de Michaël Lorenzo-Vera

Maybank Championship (T4) : La réaction de Michaël Lorenzo-Vera

Michaël Lorenzo-Vera réagit après son 69 (-3) lors du 4e tour du Maybank Championship 2017.

Maybank Championship (T4) : La réaction d'Alexander Levy

Maybank Championship (T4) : La réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy réagit après son 68 (-4) lors du 4e tour du Maybank Championship 2017.

toutes les vidéos
Club des partenaires frances 2018 Ryder Cup