Le parcours Les Vigiers

Les Vigiers, signé Steel

En cette année de 20e anniversaire du golf, le pro Vincent Trojani détaille ses points favoris parmi les 27 trous très «internationaux» signés par Donald Steel.

1. L’OEIL DE VINCENT TROJANI

Qui de mieux placé que le pro PGA du Château des Vigiers pour délivrer un «best of» des 27 trous du domaine? Vincent Trojani détaille ses passages préférés et les trous signature. Il est autant question de pruniers, de jonquilles et de cèpes que de greens, de distances et de prouesses techniques sur les huit trous évoqués ci-dessous! Extraits de son carnet de route plein d’humour sur un domaine golfique entretenu par le greenkeeper Christophe Rontai…

Parcours LES VIGNES

Trou n°4 :
«Ce court par 5 en descente est considéré par les joueurs confirmés comme un trou à birdies. La vue du tee-shot est imprenable sur les coteaux de Bordeaux-Ste Foy (AOC) et sur le château. Le trou a été dessiné à travers l’ancienne plantation de pruniers du domaine. Au printemps, ces centaines de pruniers en fleur sont magnifiques et au mois d’août, les prunes sont succulentes pour les auteurs de drives égarés. Attention toutefois au green étroit défendu par un bunker à gauche et un hors limite derrière. Trou n° 7 : Ce court par 4 est un trou faussement facile. Le drive doit être joué avec un effet droite gauche pour éviter l’accueillant bunker de parcours et garder sa balle sur un fairway penchant vers la droite. Attention au bois du chênes à gauche, où les initiés pourront récolter à la saison cèpes et girolles! Trou n°9 : Sans aucun doute le par 4 le plus technique du domaine. Le drive est défendu sur la droite par un vivier d’époque et sur la gauche par des chênes et des noisetiers. Ce tee-shot peut être joué plus prudemment pour rester court de l’eau, mais alors le deuxième coup sera joué d’un lie descendant vers un green légèrement surélevé et défendu par deux bunkers très profonds. Sur la droite du green se situe un superbe pigeonnier qui servait à nos ancêtres de silo à grains. Les tuiles sont souvent remplacées !»

Parcours LE LAC

Trou n° 2 
«Ce très court par 3 présente la particularité de n’avoir aucun bunker. Il est pourtant loin d’être facile. Le green tondu en configuration tournoi est extrêmement difficile et il vaut mieux être du bon côté du trou. Si vous sous-estimez votre puissance sur le tee-shot et que vous dépassez le green, attendez-vous au pire sur votre chip de retour. Ne pas aller dans le rough de gauche au mois de février, des milliers de jonquilles rendant l’exécution de l’approche encore plus difficile (et éviter de jouer une balle jaune !). Trou n°4 : C’est un par 4 en dogleg droit de bonne longueur pour le joueur confirmé. Le tee-shot présente la particularité de survoler une véritable tombe où gît, selon la légende, la dernière personne à avoir oublié de relever son pitch sur nos greens! Plus sérieusement, il s’agit d’un ancien châtelain reposant en paix sur ses terres. Le drive devra être joué sur la droite pour éviter les bunkers de fairways sur la gauche. Le green de taille assez importante est défendu par un bunker à gauche. Bien que peu pentu, il est très difficile à lire avec précision et entraîne bon nombre de petits putts ratés pour les visiteurs. Trou n° 9 : Le « trou signature » du parcours. Ce long par 4 en dogleg gauche offre plusieurs options de jeu. Le joueur moyen drivera le plateau en face de lui. Le deuxième coup sera magnifique avec le château en toile de fond, le green en contrebas et une pièce d’eau magistrale à franchir. Les moins téméraires pourront contourner le lac par la droite. Le joueur confirmé pourra raccourcir le trou en jouant un drive, voire un bois 3, par-dessus le coin du dogleg. Le deuxième coup sera alors compliqué par la déclivité du fairway.»

Parcours LA VALLÉE

Trou n°2 :
«Ce par 5 de longueur moyenne peut être attaqué en 2 par le joueur confirmé. Bon nombre d’eagles sont réalisés chaque année. Malgré tout, il reste pour les golfeurs locaux le « trou de la mort ». Le drive doit être joué au plus près des bunkers de droite afin d’éviter le hors limite de gauche vers lequel penche dangereusement le fairway. Les joueurs n’ayant pas la possibilité de jouer le green en 2 ne devront en aucun cas essayer de placer la balle entre le hors limite de gauche et le plan d’eau de droite. Le fairway, à cet endroit, est beaucoup trop étroit et légèrement bombé, ce qui entraîne de mauvais kicks. Il faut jouer court de l’eau. Trou n° 3 : Par 3 de longueur moyenne en montée ou le choix du club est primordial. Trop court et vous verrez votre balle redescendre de 30 mètres et l’approche sur le green surélevé sera très délicate. Trop long et vous frapperez le mur naturel de rochers, la balle partira ainsi n’importe où. Sur le green, vous ne soufflerez pas pour autant. Celui-ci est l’un des plus compliqué du domaine et son exposition au vent et au soleil le rend extrêmement rapide. Les puristes se croiront à Augusta !»  

Parcours la vallée, trou n°2

2. L’OEUVRE DE DONALD STEEL

Au-delà du site privilégié de son domaine, le golf des Vigiers constitue l’ensemble golfique le plus important de la Dordogne. Ses 27 trous se décomposent en trois parcours 9 trous, signalisé par trois couleurs qui rappellent la classification des pistes de ski: «Piste bleue» pour LE LAC, «Piste verte» pour LES VIGNES et «Piste rouge» pour LA VALLEE. Couleurs qui n’ont rien à voir avec leurs difficultés respectives, chaque joueur étant libre de son appréciation selon sa réussite du jour !

Trois combinaisons différentes de parcours 18 trous sont possibles en associant ces différentes «pistes 9 trous». L’architecte anglais Donald Steel, qui avait créé les 18 premiers trous en 1992 et qui réalisa LA VALLEE entre 2006 et 2008, a en tout cas pu laisser libre cours à son talent et à sa réputation de designer de «golfs naturels». Steel, dans sa carrière, est notamment intervenu pour redessiner certains des parcours les plus connus des îles britanniques et d’Irlande: Royal Birkdale, Royal Lytham, Lahinch, Portmarnock, Kintyre Course à Turnberry...

À St Andrews, il a laissé sa marque sur trois des six parcours qui complètent l’Old Course: soit l’Eden, le Jubilee et le Strathtyrum. Au Château des Vigiers, plusieurs professionnels de golf européens, et non des moindres, ont pu éprouver les subtilités des créations de Steel. Ce fût le cas du Suédois Per Ulrik Johansson, joueur de Ryder Cup à deux reprises et premier «touring pro» du Château des Vigiers, puis de son compatriote Mats Lanner, puis de l’Anglais John Bickerton, devenu à son tour le touring pro des Vigiers après sa victoire à l’Open de France en 2006. C’est maintenant un Français, Nicolas Joakimidès, qui représente Les Vigiers sur la scène du golf pro européen.

Le parcours Les Vigiers

3. EVÉNEMENT DES 20 ANS

La Coupe des Vigiers, le 3 juin 2012, sera le temps fort du 20e anniversaire du golf. Nombre de membres locaux ou internationaux ont déjà noté dans leur agenda cette réunion festive alliant golf, gastronomie et soirée dansante. Mais au-delà de cette journée phare, une grande série de sept compétitions, le «Vigiers Anniversary Trophy», embellira tout l’été. Avec le 28 octobre, un grand tirage au sort offrant deux accès illimités (un extérieur et une cotisation gratuite pour un membre) au golf des Vigiers pendant un an. Côté tarifs, une «offre spéciale 20 ans» avec hébergement et parcours 27 trous inclus, est à découvrir (voir le site). Bernard Pétine, le P-DG des Vigiers souligne aussi la récente initiative de l’abonnement 9 trous (semainier, - de 40 ans, 600 €) qui peut permettre à de jeunes couples, disposant de moins de temps et peut-être de moins de moyens, d’accéder aux Vigiers sans pour autant être tenus à l’abonnement classique 27 trous. La possibilité de pouvoir désormais se classer sur 9 trous va dans le sens de cet élargissement de l’offre aux Vigiers.  

4. L’OUVERTURE INTERNATIONALE

Cinquante personnes à plein temps, près de soixante-dix en période de vacances estivales, le Château des Vigiers s’appuie sur une belle équipe. Bernard Pétine, le P-DG, tout comme Cédric Plessis, son responsable de la communication et du développement golf, en soulignent la grande richesse en nationalités, citant entre autres noms celui d’Azzedine, l’enthousiaste caddie masters marocain dont l’épouse est irlandaise. Les Vigiers, origine du fondateur Lars Petterson oblige, sont aussi jumelés avec le golf suédois de Bro Hof. Et d’amicaux échanges avec d’autres voisins européens aussi prestigieux (Stoke Park, Wentworth, le Royal Copenhagen) sont entretenus.

Contact : www.vigiers.fr

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf