RETOUR AU SOMMAIRE

Golf de Saint-Laurent : le charme de l'ancienneté

RETOUR AU SOMMAIRE
08/08/2016

Inauguré en 1976, le Golf de Saint-Laurent fut durant plusieurs années, le seul golf du Morbihan, « the place to be », d’où une belle réputation de chic jamais démentie, qu’il doit à la beauté classique à l’ancienne, d’un parcours boisé et à sa capacité d’avoir su d’adapter aux nouvelles pratiques du golf sans perdre pour autant son caractère unique. 

Par rapport au développement des golfs du Morbihan, Saint-Laurent a joué le rôle de locomotive. Mais ici, on préfère parler de synergie avec les autres. On ne dit pas: « Nous sommes les plus beaux », mais « Nous sommes tous différents », même si  l’on peut trouver une similitude entre les parcours de Saint-Laurent et de Val Quéven.

Etant le plus ancien, ce golf, dessiné par un architecte anglais, Michaël Fenn, a tout de même ses particularités : des fairways étroits qui serpentent exigeant de la précision, des distances un peu longues, des greens restreints, surtout si on les compare au parcours 9 trous qui le jouxte, signé Bureau dans les années quatre-vingt-dix : un golf résolument moderne, avec de grands greens et des pentes dans tous les sens. Un 9 trous qui n’est pas qu’un parcours « école » mais une véritable aubaine pour une certaine catégorie de golfeurs (ceux qui ne souhaitent pas consacrer plus de 2 heures au golf quand ils sont en vacances en famille). La preuve : Il y a autant de green fees vendus pour le 18 trous que pour le 9 trous. Les tarifs 9 trous ou l’abonnement 9 trous à prix réduits, a trouvé son public.

Saint-Laurent2

Au fur et à mesure, après quarante années, la végétation a également évolué pour en faire un véritable bijou, les rhododendrons remplaçant les ronciers, tandis que les pins maritimes, les cerisiers, eucalyptus, chênes et châtaigniers forment à chaque détour un fond de couleurs variantes, selon les saisons, les heures de la journée, le temps qu’il fait, le vent qui souffle…que le golfeur découvre comme on se promènerait dans une galerie de tableaux vivants mais éternels, regorgeant de chlorophylle et baignés de lumières subtiles.

Le grand débat de ceux qui l’ont joué tourne autour de la question de savoir si le parcours « aller » est plus ou moins beau que le retour. On peut en discuter à l’infini à la terrasse du restaurant du golf, grande salle vitrée prolongée d’une terrasse refaite à neuf, donnant sur l’arrivée du 18. Les pars 3 sont tous difficiles techniquement, les par 5 sont tous très longs…Difficile de trancher.

Une seule pièce d’eau sur tout le parcours, qui donne au trou n°5 ses lettres de noblesse tant cet étang, tel qu’il est placé, est compliqué à appréhender, y compris pour les habitués.    

Il s’agit d’une clientèle de membres, ou détenteurs de Pass Blue Green, ou simple collectionneurs de greens fees, originaires du coin, ou vacanciers attachés à Auray et toute la côte, avec le fameux triangle d’or Carnac, Quiberon, la Trinité. Beaucoup de Vannetais, également.

Pour l’hébergement et conditions préférentielles, les hôtels partenaires du Golf de Saint-Laurent sont : l’hostellerie Abbatiale au Bono et le Sofitel Quiberon Thalassa, mais le plus classique quand on vient jouer Saint-Laurent est de résider à Hôtel Saint-Laurent, à Ploemel situé au cœur du parcours : un ravissement à des prix abordables.

 

Golf de Saint-Laurent, 56400 Ploemel

Tel : 02 97 56 85 18

St.laurent@bluegreen.com

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf