rouffach2biweb

Affairé par ici pour former une stagiaire apte à informer la clientèle golfique des possibilités d’hébergement dans une gamme de "packages" assez fournie, par là pour mettre en place une nouvelle offre à destination des débutants, discuter avec un des fidèles partenaires privés, souvent viticulteurs (l’occasion d’un échange de bons procédés : des lots de bouteilles, des dégustations gratuites contre de la visibilité au sein des clubs lors des compétitions), ou renseigner un client du restaurant, cet homme jeune et dynamique nous trouve un petit moment de calme dans son bureau. A l’origine de "Golf in Alsace" ?  Un constat assez consternant et l’envie de porter un projet qui tienne la route, et pas seulement celles des sept cépages des Vins d’Alsace. 

« Je participais aux salons du tourisme un peu partout en France et en Allemagne, raconte Laurent Trescarte et me rendais bien compte que notre offre était ridicule par rapport à d’autres destinations proposées à une clientèle potentielle de golfeurs. Faute de moyens, nous ne pouvions ni offrir un produit bien pensé et vraiment attractif, ni communiquer sur l’intérêt de venir jouer au golf en Alsace et profiter pleinement de la beauté des paysages, de toute l’infrastructure hôtelière, des restaurants, caves et multiples activités à découvrir dans une région ».

D’où l’idée de faire pot commun pour mutualiser les ressources humaines et financières, de façon à proposer des actions commerciales avec des atouts capables de rivaliser les destinations classiques, comme la Turquie ou le Maroc, et le faire savoir. 

« Au départ, rappelle Laurent Trescarte, nous avons proposé à tous les golfs alsaciens de se rejoindre autour d’une table afin d’élaborer le projet "Golf in Alsace" et lui permettre de progresser sur le long terme ». Ce qui semble être le cas puisque ça fonctionne plutôt bien et que les six clubs concernés ont chacun de nouvelles perspectives en tête, notamment au niveau des offres hôtelières (grosse clientèle allemande) et des programmes touristiques concoctés par Tourisme-Asace.com.

Là encore, le système "gagnant-gagnant" fonctionne à plein. Les offices de tourisme, ravis d’avoir de si beaux clubs à proposer à leur clientèle, financent des invitations de journalistes spécialisés dans le Tourisme d’outre-Rhin, qui découvrent ces petits paradis posés en pleine nature, décrivent leurs expériences dans leurs pages, et quelques semaines plus tard, une nouvelle vague de golfeurs danois ou  suisses, débarquent en famille ou par corporation (une quarantaine de bijoutiers était attendue peu après notre visite). « Certains clubs ne sont même pas venus à notre premier tour de table, se souvient Laurent Trescarte. Cela ne les intéressait pas, et finalement, nous nous sommes retrouvés à six. » Ils seront peut-être bientôt sept… Qui sait ? L’année prochaine. La Présidence est tournante, chaque Directeur de club étant le moteur des nouveautés à mettre en place pour continuer à grandir et surtout qu’aucune bonne idée ne tombe dans le fossé, faute d’avoir trouvé celui qui allait la mettre en oeuvre concrètement. 

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf