RETOUR AU SOMMAIRE

Le Golf d'Aix-en-Provence, une beauté cachée

RETOUR AU SOMMAIRE
01/04/2016

Ce golf, qui se niche tout juste à la sortie d’Aix-en-Provence, a de quoi surprendre tant pour sa proximité insoupçonnable avec la ville que pour son intérêt golfique. Malgré une surface et une longueur relativement réduites, ce parcours propose des trous de toute beauté et très variés.

À peine a-t-on eu le temps de croire que l’on est sorti d’Aix-en-Provence que l’on est déjà sur le parking de ce golf. Mais là, surprise, pas le moindre fairway en vue, sinon des courts de tennis couverts ou découverts. En poussant l’exploration au bout du parking en question, on tombera tout de même sur un green, celui du 11. Mais où se cache le reste de ce parcours ?

Il faudra descendre, à pied, un chemin goudronné pour apercevoir enfin un putting green, le practice et le club house. Mais une fois sur place, on n’aura pas à regretter d’avoir eu à chercher son chemin. Le club house a beau être réduit à sa plus simple expression, l’accueil n’en est pas moins chaleureux. Agnès reçoit les nouveaux venus avec la même simplicité avenante que les habitués.

Englobé à sa création dans un centre sportif multidisciplinaire, ce golf a vu le jour en 1990 sous la forme d’un 9 trous. Ce n’est qu’en 2009, après l’acquisition de ce site par les deux propriétaires actuels, que l’extension à 18 trous a pu être inaugurée.

« Mon associé et moi-même avons racheté ce golf en 2003, explique Michel Sarkissian. Les créateurs à l’origine de ce parcours avaient fait appel à l’architecte américain Ronald Fream qui avait effectivement dessiné 18 trous. Nous avons eu un peu de mal à réunir les terrains mais, avec  le concours du cabinet de Ronald Fream, le parcours a pu être finalisé. »

À 10 minutes du centre d’Aix

Page 1

Toujours est-il que ce golf, membre du réseau Golfy, se trouve à 10 minutes du centre d’Aix et que, aussi mystérieux que cela paraisse, une fois sur le parcours, on ne se douterait jamais d’une telle proximité. Sans aller jusqu’à dire qu’on se trouve ici en pleine nature, le calme qui y règne est particulièrement bienvenu.

La surface réduite sur laquelle a été dessiné ce parcours explique qu’il s’agisse d’un par 69, composé de seulement trois par 5 et de six par 3 pour une longueur totale de 5054 mètres des départs blancs et 4120 mètres des départs rouges. Cela n’est pas pour déplaire à Agnès qui, lorsqu’elle est en congé, revient tout de même sur son lieu de travail mais pour jouer cette fois. Et, bien qu’elle ait débuté il y a peu, plutôt très habilement. Ce dont elle se défend en invoquant la chance…

Les deux premiers trous ont en commun d’être des doglegs droite mais seulement sur la fin de leur beau tracé, ce qui demande d’effectuer des mises en jeu assez longues pour pouvoir toucher les greens en régulation. Le suivant, un par 3, est une curiosité. Pour tout dire, un trou un peu raccroc, coincé entre une vigne, hors limite évidemment, et une double rangée de fils électriques et de petits oliviers. « C’est un trou qui a dû être rajouté après-coup », s’amuse Agnès.

Magnifiquement vallonné

Ce sera le seul écart de conduite de ce parcours très technique, qui demande de très bien maîtriser son sujet si on souhaite l’attaquer. Par exemple au 5, court par 4 de 247 mètres des blancs, accessibles pour les longs frappeurs à condition de très très bien viser. De façon générale, ce golf n’est pas très difficile pourvu que l’on s’en tienne à ce que l’on sait faire et qu’on observe attentivement le terrain avant de jouer.

Plutôt plat sur les onze premier trous, le parcours change totalement de nature à partir du 12 auquel, il faut aussi le préciser, on n’accède qu’après un long périple depuis le green du 11. De ce par 3 jusqu’au 18, les trous s’inscrivent dans un théâtre de magnifiques vallonnements.

Page 2

L’enchaînement du 15 et du 16 résume parfaitement cette partie du parcours. Le premier est un par 4 en montée très raide et en dogleg mais réserve une vue splendide sur le massif de l’Etoile, dominé par le fameux Pilon du Roy. Le 16 est un court par 5 de 443 mètres des départs blancs et jaunes mais très compliqué à toucher en deux coups : il est certes en descente dans sa première partie, mais en dogleg gauche, et, même si on s’en est bien tiré après le premier coup, reste à atteindre le green, cerclé d’eau !

Le parcours s’achève par un très beau petit par 4 en descente, tout en délicatesse. Il faudra se montrer à la hauteur de sa finesse pour ne pas dévaler sur la droite, où le fairway déverse franchement, puis pour se poser en douceur sur un green dont le fond se trouve en bordure d’un petit ravin.

golf-aixenprovence.fr/

>>> Consultez les golfs du Golf Pass Provence www.golftourismepaca.fr 

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf