Croisic
Croisic, un parcours arraché aux ronces

À Croisic, on définit ce golf de « parcours de type écossais ». Une certaine prudence qui s’explique par le fait que, lorsqu’on arrive dans ses parages, on s’attend à voir le premier départ au bord de l’eau, comme dans certains villages d’Ecosse. Ce parcours de 9 trous est bien tout près de la mer mais il en est séparé par la route qui longe la côte. Il ne faudra donc pas s’attendre à bénéficier de multiples et sublimes vues maritimes. Cependant, depuis le premier et le dernier trou et le green du 8, le point de vue est très agréable, comme d’ailleurs le reste du parcours. 

Aux débuts, ce golf n’était en fait qu’un practice, ouvert en 1988. C’est par la volonté acharnée de Gérard Michaud que ce parcours étonnant a vu le jour : « Un de mes amis m’a proposé un jour de commencer à jouer au golf. Quelques temps plus tard, on s’est dit comme ça qu’il y avait peut-être des terrains au Croisic et qu’on pourrait y faire du golf. Il y avait en effet des terrains en friche et nous sommes allés à la mairie pour nous renseigner. Elle a mis à notre disposition un de ces terrains sur lequel nous avons fait un practice. Ensuite, nous avons pris contact avec les différents propriétaires des parcelles voisines. Mais nous n’avions pas d’argent et nous avons réalisé ce parcours au fur et à mesure de nos possibilités. »
De fait, il a fallu défricher ces terrains des ronces très drues qui les occupaient. « Je n’avais pas de baguette magique mais une grande volonté d’arriver à quelque chose », explique sobrement Gérard Michaud qui était à l’époque directeur d’école. « Je pense qu’on était un peu naïf à l’époque, on nous prenait pour des farfelus, et on a été surpris finalement que ça ait pris, que les gens arrivent petit à petit. C’était intéressant de jouer au Croisic plutôt qu’à La Baule. »

De quelques dizaines au départ, les membres de l’association sont passés à 350 actuellement. « Au début, ce parcours ne ressemblait pas beaucoup à un terrain de golf mais les gens y sont restés fidèles, se félicite Gérard Michaud. Le dessin du parcours s’est imposé de lui-même, au fur et à mesure que nous en faisions le défrichement. Le golf a pris son essor lorsque nous en avons confié la gestion à Formule Golf en 2003. Auparavant, nous avons essayé de chercher des subventions, mais en tout cas ça a été une très belle aventure, extraordinaire. »

Directeur de ce golf aujourd’hui estampillé Blue Green, Eric Borys ne cache pas son admiration pour les créateurs de ce parcours :

« C’est un golf sans prétentions mais il est très agréable à jouer. Et son succès est tel tout au long de la période estivale que nous sommes alors obligés d’embaucher un starter ! Nous avons entre 5000 et 6000 joueurs par an et le taux d’augmentation de licenciés s’est monté cette année à 10 %, un chiffre bien au-dessus de la moyenne nationale. »

Croisic

Depuis peu, Gérard Michaud a un peu passé la main : « J’étais président de l’association depuis le début, c’est à dire 24 ans, alors j’ai laissé ma place à de plus jeunes plus énergiques que moi maintenant », admet-il. Le seul regret est que les jeunes joueurs ne soient pas plus nombreux. « Au début, en tant que directeur d’école, j’avais bien sûr le projet d’initier les enfants à ce sport. Ce que nous avons fait en créant une école de golf. Aujourd’hui, malheureusement, les habitants sont de plus en plus des retraités ce qui fait que notre population active et jeune disparaît de plus en plus. »
www.bluegreen.com/fr/parcours-le-croisic.html et as-golf-du-croisic.asso-web.com

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf